Les magistrats bénéficient d’un renforcement des capacités sur les normes internationales du travail

Le rôle des magistrats est primordial pour la préservation de la justice sociale

Une quarantaine de Magistrats de différentes juridictions de Madagascar participent à un atelier de renforcement des capacités dans le domaine du Travail à Antananarivo du 18 au 22 octobre.

Suite à la signature de collaboration entre l’OIT (Organisation internationale du Travail) et l’ENMG (Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes), un atelier de cinq jours se tient à Antananarivo pour le renforcement des capacités de magistrats sur les principes et droits fondamentaux du travail, en sécurité et santé au travail ainsi que sur les normes internationales du travail.

Jusqu’à ce jour Madagascar a ratifié 47 conventions internationales du travail, dont six en 2019. La dernière formation des magistrats sur les normes internationales du travail date de 2011. Par ailleurs, depuis ces dernières ratifications, aucun recrutement de magistrats n’a eu lieu. Le moment est opportun pour la mise à jour des connaissances des magistrats. « Cet atelier de renforcement des capacités va combler un vide. Les magistrats ont parmi leurs missions la résolution des conflits de travail et la préservation de la justice sociale» précise Coffi Agossou, représentant résident de l’OIT à Madagascar. Une bonne maitrise des normes internationales du travail aidera considérablement les Magistrats dans leur processus de prise de décision dans les cas de conflits de travail. Salohy Norotiana Randrianarisoa, directeur général des affaires judiciaires, des études et des reformes au sein du ministère de la Justice, quant à elle soutient que bien que les magistrats aient été formés en matière de droit du travail au niveau de l’ENMG, il est important de mettre à jour leurs connaissances puisque le droit et les lois évoluent. Elle explique que « les conventions lorsqu’elles sont ratifiées deviennent de normes juridiques, utilisées dans les règlements de conflits au niveau de la Justice». S’agissant de conventions internationales de travail, l’objectif est, d’après elle, de promouvoir le travail décent.

Il est à rappeler que la formation en droits et principes fondamentaux du travail, tout comme les normes en santé et sécurité au travail, ansi que les normes internationales du travail sera intégrée dans le programme de formation de l’ENMG. Des documents et des livres seront fournis par l’OIT. Le formations sont organisées avec le centre de formation internationale de Turin, de l’OIT.

Les formations sont financées par l’Union Européenne à travers le Projet Trade For Decent Work et les gouvernements allemand et français dans le cadre du Fonds Vision Zéro (VZF).

▪Angisy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *