ENMG-OIT : formation des magistrats et élèves magistrats sur les normes internationales du travail

Le directeur général de l’ENMG et le représentant de l’OIT à Madagascar ont signé l’accord ce 27 septembre à Antananarivo. Photo: Zo Rakotondrina

Un accord a été signé le 27 septembre entre l’Organisation internationale du Travail (OIT) et l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes (ENMG). Il porte sur la formation des élèves magistrats et des magistrats des juridictions judiciaires en exercice, sur les normes internationales du travail, sur la sécurité et santé au travail ainsi que les principes et droits fondamentaux du travail.

Un accord pour la mise à jour des connaissances des magistrats

Le directeur général de l’ENMG, Anthony  Ramarolahihaingonirainy souligne l’importance de cette formation des élèves magistrats et des magistrats en exercice « le pays a ratifié plusieurs conventions portant sur le travail. Les magistrats ne sont pas au fait des différents principes. Il est nécessaire de mettre à jour les connaissances ». De son côté, le représentant résident de l’OIT à Madagascar, Coffi Agossou soutient que « Renforcer les capacités des futurs magistrats et des magistrats en exercice permettent de régler les conflits entre les travailleurs et les employeurs pour une paix sociale, pour la paix sociale au sein de l’entreprise afin d’augmenter la productivité. Cet accord permettrait aussi de renforcer les capacités dans l’application des conventions que Madagascar a ratifiées. Le rôle des magistrats dans l’application de ces conventions est primordial ».

Engagements de chaque partie à l’accord

Dans le respect de cet accord, l’ENMG s’engage à intégrer dans le programme de formation des élèves magistrats les normes internationales du travail, la santé et sécurité au travail au travail et les principes et droits fondamentaux du travail. Dans les semaines à venir, les magistrats des juridictions judiciaires de tout Madagascar seront formation sur l’application des normes internationales du travail et des thématiques liées à l’accord.

L’OIT réalise sa part d’engagement à travers ses projets de coopération à Madagascar, Trade for decent word, financé par l’Union Européenne et le gouvernement de Finlande et le Fonds Vision Zéro (VZF) financé par l’Allemagne et la France. L’OIT mobilise les experts nationaux et internationaux qui conduiront les formations. Il est à préciser que les spécialistes en normes et le centre international de formation de l’OIT interviendront lors de ces formations.

Les principes internationaux liés au travail

Madagascar est membre de l’OIT et se doit de respecter, promouvoir et réaliser les quatre principes de la Déclaration relative aux principes et droits fondamentaux au travail (PDFT) au travail :

  • La liberté d’association et la reconnaissance effective du droit de négociation collective ;
  • L’élimination de toute forme de travail forcé ou obligatoire ;
  • L’abolition effective du travail des enfants ;
  • L’élimination de la discrimination en matière d’emploi et de profession.

Maholy Andrianaivo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *